Vous êtes ici
Accueil > Services > Choisir ses roues de chariot de manutention

Choisir ses roues de chariot de manutention

La sécurité et la facilité d’utilisation d’un chariot de manutention dépendent principalement de ses roues. Le choix du type de roues doit se faire selon la procédure suivante :

Calculez la capacité de charge minimale requise pour garantir une manipulation sûre. Ceci est déterminé par le poids de la charge, sa nature (solide ou liquide) et la tare du chariot.

Choisir le type de roues recommandé pour le type de sol (nature et état du sol) puis sélectionner uniquement les catégories recommandées pour l’environnement d’utilisation (température, humidité, substances chimiques agressives).

Choisir les dimensions des roues (diamètre et largeur) ayant la capacité de charge minimale requise pour garantir la facilité de déplacement en fonction du type d’utilisation : utilisation statique, propulsion manuelle, propulsion mécanique tractée, propulsion auto-alimentée.

Type de sol

Le type de sol et la présence d’obstacles éventuels auront une influence sur la poussée / force de traction nécessaire pour déplacer le chariot, la transmission des vibrations et l’usure de la roue :
– Pour les sols inégaux ou les sols avec obstacles, les roues doivent avoir une bande de roulement souple, de forte épaisseur et de grand diamètre ;
– Pour les sols lisses et les charges lourdes, il est conseillé de choisir des roues avec une bande de roulement plus rigide.

Environnement d’utilisation

Les matériaux dont sont faites les roues peuvent être plus ou moins adaptés à une utilisation dans des environnements agressifs : températures extrêmes, humidité élevée, acides, solvants, alcalis et hydrocarbures.

Nature et poids de la charge

Le poids de la charge, le type de charge (liquide ou solide) et la tare du chariot déterminent la capacité de charge minimale requise de la roue afin de garantir une manipulation sûre.

Avec un chariot à 4 roues, utilisez les formules suivantes pour calculer la capacité de charge minimale requise.

– Charge solide :
capacité de charge minimale requise = poids du chargement solide + tare du chariot à roulettes (3 roues sur 4 sont considérées comme étant constamment en contact avec le sol)

– Charge liquide :
capacité de charge minimale requise = poids du chargement liquide + tare du chariot (2 roues sur 4 sont considérées comme étant alternativement en contact avec le sol)

Traction et vitesse

En cas d’utilisation statique (le chariot n’est déplacé qu’occasionnellement et la plupart du temps à l’arrêt), il suffit de vérifier que la :
capacité du charge statique de la roue > capacité de charge minimale requise (3 roues sur 4 sont considérées comme étant constamment en contact avec le sol)

Inversement, si le chariot doit être utilisé fréquemment ou sur de longues distances, le type de manutention doit être évalué : manuelle, tractée par des moyens mécaniques ou motorisée.

Manutention manuelle
La vitesse du chariot est généralement inférieure à 4 km/h, vérifiez que :
capacité de charge dynamique de la roue > capacité de charge minimale requise
résistance au roulement > (poids de la charge solide ou liquide + tare du chariot)
Plus la résistance au roulement d’une roue est faible, moins l’effort requis est important.

– Propulsion mécanique tractée
La capacité de charge dynamique des roues se réfère à une vitesse ne dépassant pas 4 km/h (1,1 m/s) ; si la vitesse dépasse cette valeur, la valeur de capacité de charge diminue. Vérifiez que :
capacité de charge dynamique des roues x facteur de correction (%) > capacité de charge minimale requise

– Propulsion mécanique auto-propulsée
Dans ce cas, les roues sont soumises à des contraintes particulières qui diffèrent d’un cas à l’autre. Contactez le revendeur pour choisir le produit le mieux adapté à votre application.

Laisser un commentaire

Top