Vous êtes ici
Accueil > Maison > Tout savoir de la charpente traditionnelle

Tout savoir de la charpente traditionnelle

Que vous soyez dans la construction ou la rénovation d’une habitation, vous pouvez avoir besoin d’en savoir un peu plus sur la charpente. La plus connue et la plus répandue reste bien sûr la charpente traditionnelle. Vous ne la connaissez pas suffisamment ? Voici tout ce que vous devez connaître sur la charpente traditionnelle.

Les caractéristiques d’une charpente traditionnelle

La charpente traditionnelle est celle qui est le plus utilisée pour les constructions anciennes. Elle est fait de gros bois qui est très résistant au feu. Ce bois est assemblé sans connecteur. Si vous souhaitez commander une charpente traditionnelle ou bien savoir si elle pourrait être adaptée à votre habitation, il est préférable de faire appel à des professionnels de la charpente à Pontarlier par exemple, ou dans toute autre ville de France. La charpente traditionnelle est composée de plusieurs éléments différents. Tout d’abord, la ferme qui est la structure porteuse. Les pannes s’appuient sur la ferme. Ensuite, on peut trouver les chevrons qui sont cloués sur les pannes. Généralement, on les pose dans le sens de la pente. Pour finir, les liteaux et les voliges ont pour mission de supporter la couverture de toiture.

Souvent, on reconnaît ce type de charpente car elle est laissée apparente. Elle se caractérise donc par son côté esthétique. Elle peut supporter tous les types de toiture. En effet, sa conception est relativement souple, ce qui permet de nombreuses dimensions mais également de nombreux styles. Le plan de l’architecte devra être très précis et comporter les éléments suivants :

  • le type de couverture
  • le type de charges
  • les cotations horizontales
  • la hauteur des murs porteurs
  • une vue des dessus, des combes, de chaque façade
  • les cotes des futures ouvertures
  • le détail des particularités

Comment mettre en place une charpente traditionnelle ?

Pour monter une telle charpente, il est préférable de faire appel à un professionnel. Celui-ci va agir selon différents procédés. Il va dans un premier temps réaliser toute une série de calculs par rapport aux charges permanentes ou temporaires. Une fois que tous les calculs et les plans seront prêts, il pourra commencer la mise en place de la charpente. Il faudra d’abord choisir le mode d’assemblage, moisé ou par embrèvement. Dans tous les cas, on commence toujours par effectuer une épure au sol. Vient ensuite l’étape du levage, lors de laquelle on lève les fermes pour les mettre en place. Une fois que la maçonnerie est vérifiée et que tout est prêt, le montage peut commencer.

Les niveaux de pièces de charpente sont réglés, tout comme les pannes sur les échantignoles. Différentes actions très techniques et précises suivent ce procédé, jusqu’à ce que l’on puisse mettre en place le dispositif anti-flambement. Pour finir, les pannes sont mises dans les pignons, on entreprends les dispositifs de contreventement et d’entretoisement. Ce n’est qu’à la fin que l’on mets en place les chevrons en les clouant sur les pannes. La charpente est prête à accueillir une toiture !

Laisser un commentaire

Top